Billet d’humeur du Conseil du 1er juin 2015, Scoop : la Droite est bien la Droite…


IMG_107537 délibérations, plus de 4 heures de Conseil municipal et deux principaux points de clivage entre la municipalité et l’opposition : les modifications d’urbanisme et la mise en œuvre de la réforme des rythmes scolaires.

Tout à commencé par une intervention du collectif des riverains de l’école de Chantemerle (quartier rebaptisé ChanteBéton…) qui s’indignent de la façon dont est mené le dossier de modification du PLU concernant le terrain en contrebas de l’école d’une superficie d’environ 2 hectares qui va donc être urbanisé bientôt. Une riveraine demande la parole, le Maire lui accorde et je lui prête mon micro pour qu’elle soit audible. Le manque de concertation est dénoncé, le passage en force, le manque de projet et pourtant la volonté de définir des règles, notamment de circulation dans un quartier déjà tendu sur ce point. Bref, toute une série de remarques pertinentes qui auraient pu être prises en compte.

Las, la 1ère Adjointe balaye tout cela d’un revers de la main sans aucune considération pour les dizaines de personnes du quartier présentes.

Parallèlement, le NPA avait appelé à venir chahuter le début du Conseil pour montrer son désaccord avec la politique menée mais aussi avec la fermeture des portes lors du dernier Conseil. Laurent Ripart, ancien élu municipal du NPA se voit même proposer une prise de parole qu’il prend en s’exprimant par dessus l’épaule du Maire… Ubuesque !

Une fois ces deux manifestations terminées, nous étudions les 3 premiers rapports qui nous proposent de modifier le plan local d’urbanisme. Bernadette Laclais et Guy Fajeau prennent la parole pour dénoncer la méthode et les finalités floues de cette démarche.

La 1ère Adjointe continue à balayer tous les arguments d’un même revers de la main…

Les trois délibérations sont adoptées sans les voix de l’opposition qui vote contre.

Pour ce qui est du détail des échanges sur la délibération modifiant le PLU (n°6) je vous invite à lire le texte d’Alain Caraco (http://alain.caraco.free.fr/blog/index.php?post/2015/06/02/plu) qui donne bien la mesure du dialogue de sourds que nous avons avec cette municipalité qui n’arrive toujours pas à réaliser qu’elle est aux responsabilités et qu’elle peut donc légitimement écouter nos conseils avisés surtout quand nous sommes dans une démarche constructive visant l’intérêt général… Cela viendra peut-être mais pour le moment, la présence de l’opposition semble leur être douloureuse.

Puis le Conseil se poursuit et nous apprenons qu’un dossier comparable sur les Monts bénéficie d’un traitement un peu différent et se voit retiré à la faveur de la contestation de quelques riverains qui ont certainement su mieux s’y prendre que ceux de Chantemerle… Aux Monts, on a pas de projet donc on retire le dossier de modification du PLU, à Chantemerle, il n’y a pas plus de projet mais on maintien le dossier de modification du PLU… Allez comprendre.

L’ensemble de ces dossiers urbanisme est l’occasion d’interroger la 1ere Adjointe sur ses déclarations dans la presse sur le fait qu’il y a assez de logements sociaux à Chambéry et que « 35% cela suffit » (sic)…Elle persiste dans ses explications malgré le fait que le PLH de l’agglo prévoit la construction de plusieurs centaines de logements sociaux.

Puis vient une série de rapports sans véritables incidences même s’ils sont importants. Cela confirme que lors d’un Conseil municipal nous votons l’immense majorité des rapports proposés et qui relèvent de la gestion de la ville.

Et c’est madame Jeandet qui nous présente les rapport sur les questions éducatives. On tente de nous faire voter un règlement intérieur des activités périscolaires avant de nous faire voter sur le fond dans le rapport suivant. Suite à une remarque de Guy Fajeau, le Maire rétablit la bonne méthode.

Evidemment nous votons contre ce rapport qui rend payant : la garderie du midi (expérimentale), les activités périscolaires, la garderie du soir. Au total près de 6 euros par semaine pour un enfant qui reste toute la journée sous la responsabilité de l’Éducation nationale. Sachant qu’il y a 36 semaines de cours, cela fait potentiellement 200 euros de plus par enfant. Dur pour les familles les plus modestes car aucune modulation en fonction du quotient familial ou du nombre d’enfants.

Ci-dessous en complément, le texte de mon intervention sur ce sujet lors du Conseil :

« Merci monsieur le Maire,

Vous ne serez pas surpris de notre position sur cette question qui nous semble relever une fois de plus d’une posture idéologique contestable plutôt que d’une décision d’intérêt général pour les familles.

Votre choix de faire payer les activités périscolaires va à l’encontre d’une vision de la société où nous pourrions donner à chacun les mêmes chances pour grandir, se former et trouver sa place.

Vous ne pouvez pas balayer d’un revers de la main les principes républicains élémentaires et historiquement présents à Chambéry au nom d’un discours technique et gestionnaire et surtout ne nous dites pas que c’est comme cela dans d’autres villes de France… 

Gouverner c’est faire des choix. Ceux que vous faites sont donc très clairs et les plus modestes de nos concitoyens ne vous semblent pas nécessiter d’attention particulière.

Nous le déplorons d’autant plus que les sommes demandées sont au final importantes : environ 205 euros par an pour un enfant qui resterait à l’école pour toutes les activités et la garderie du midi et du soir. C’est une somme considérable.

Les Chambériens ont choisi de vous confier les responsabilités municipales très certainement parce qu’ils se sentaient en accord avec votre projet municipal. Or dans ce dernier, vous promettiez de maintenir la gratuité des garderies… Comme vous promettiez de ne pas augmentez la fiscalité…

Et vous ne pouvez plus nous refaire le coup du « nous ne savions pas » ; vous siégez ici depuis 32 ans.

Nous voterons contre cet abandon de la gratuité des garderies et contre la contribution des familles aux activités périscolaires. C’est un point clair.

Mais, vous pourriez au moins moduler le coût pour les familles en fonction du nombre d’enfants scolarisés, du quotient familial… Ce serait la moindre des choses, insuffisante mais moins douloureuse pour des familles Chambériennes qui vont devoir sortir des centaines d’euros supplémentaires dès le mois d’octobre entre ce coût scolaire et les hausses d’impôts que vous avez votées.

Voilà pour ce point financier. Mais là encore, vu le coût demandé, nous aurions pu espérer des activités bien calées, de qualité or nous ne savons rien de ce qui sera proposé aux enfants véritablement, ni par qui.

Vous dites que ces rythmes scolaires coûtent très chers à la ville mais vos élus sont incapables de nous dire combien le dispositif de contribution apportera dans le budget !!! Comment savoir ce que ça coute si vous n’êtes pas capables d’évaluer les recettes prévues et par voie de conséquences comment avez vous fixé de prix ?

Malheureusement, je crains que nous soyons là face à une mise en œuvre « au doigt mouillé », sans rigueur et sans autre objectif éducatif ou social que de faire tant bien que mal ce que vous n’avez jamais eu envie de faire : mettre en œuvre cette réforme qui porte déjà ses fruits dans de nombreuses villes de France qui s’y impliquent avec enthousiasme et imagination.

C’est avec tristesse que nous voterons contre ce rapport que nous aurions portant souhaité pouvoir voter tant les enjeux qu’il accompagne sont importants. »

Malheureusement, aucune réponse sur le budget, sur ce que va rapporter la contribution des familles…

Voilà donc un Conseil municipal important qui nous a permis de bien voir les différences d’approches, de méthodes et de principes qui existent entre la majorité et l’opposition.

Publicités

Une réflexion sur “Billet d’humeur du Conseil du 1er juin 2015, Scoop : la Droite est bien la Droite…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s