« Grand Chambéry » remet en cause les accès au tunnel de base du Lyon-Turin

Jeudi soir lors du Conseil communautaire de Grand Chambéry, le Président Dullin a demandé aux élus de voter un texte se voulant la position de l’agglomération et, avec l’appui de monsieur Dantin, celle du Maire de Chambéry, au sujet de « la liaison ferroviaire Lyon-Turin » (en réalité concernant les accès français au Lyon-Turin !) et affirmant clairement son souhait de donner une priorité absolue au tunnel sous Chartreuse en y faisant passer les marchandises ET les voyageurs… ce qui signifie   substituer Chartreuse, qui débouche à Chapareillan, à L’Épine qui débouche à Chambéry.

(suite…)

Publicités

« Alignements remarquables » d’arbres ou « jardin à l’anglaise » : quel avenir pour les boulevards de la Colonne et du Théâtre ?

Voici la question que nous avons déposée pour inscription à l’ordre du jour du prochain Conseil municipal de Chambéry, le 12 juillet.

L’émotion grandit parmi les habitants quant au devenir des boulevards de la Colonne et du Théâtre, leurs remarquables alignements d’arbres et l’absence de vision urbaine globale de la Municipalité.

Bonne lecture.

Retour du billet d’humeur du Conseil municipal : rien n’a changé !

Le billet d’humeur est de retour après quelques semaines de pause. Absent involontaire des deux derniers conseils municipaux, pour cause de blessure momentanément invalidante, je n’avais pas jugé utile de vous donner mes impressions de « téléspectateur »… Il est tellement plus pertinent d’écrire à propos de ce que l’on a vécu en direct !

Un petit conseil, ce 18 avril, sans ambition démesurée, quelques rapports de gestion courante et d’autres sur lesquels j’attire votre attention ci-dessous.

Louis Pétraz (grand résistant) et Grégory Lemarchal (artiste chanteur) sont honorés par l’attribution d’une allée pour l’un et de l’esplanade du Phare pour l’autre. Très bien !

(suite…)

Périscolaire, Poste et stationnement délégué pour 30 ans : un petit Conseil aux lourdes conséquences !

Ce jeudi 26 janvier 2017 se tenait le Conseil initialement prévu le 23 janvier : 12 rapports et 2h30 de débats. Au menu : la confirmation des activités périscolaires payantes, la fermeture d’un bureau de poste place des Combes, la mise en enclos du parking de la place de l’Europe (pour 30 ans !) et la mise en place d’un dispositif de vidéoverbalisation.

Ce n’était pas la foule des grands soirs. Quelques élus absents, et le Conseil a commencé avec 1/2 heure de retard car le Maire recevait ATTAC. Bref, une drôle d’ambiance…

(suite…)